Tour en cours : 263 Prochain tour : En attente
Babylon 5 le jeu en ligne



Monde d'origine  

La planète mère des Brakiris s'appelle Brakos, et se trouve à vingt-sept années lumières de Babylon 5.

Leur monde est chaud est n'a quasiment pas d'eau en surface et il possède un culte très développé de la guerre entre clans basé entièrement ou en partie sur l'acquisition des ressources en eau.


Physiologie  

Les Brakiri sont humanoïdes, avec un cuir épais et dur qui les protège de la chaleur incessante et des tempêtes de sable qui ravagent leur planète, ce sont des êtres nocturnes.

Ils portent généralement d'épais vêtements qui leur couvrent complètement la tête hormis dans le cadre de relations diplomatiques.

Ils considèrent les températures humaines standards comme froide et à la limite du tolérable.

Tous les membres des Chadis portent des tatouages faciaux caractérisant la Fraternité à laquelle ils appartiennent ainsi que leur place dans sa structure.


Télépathie  

Les rares télépathes Brakiri sont parfaitement intégrés au sein de leurs clans respectifs mettant leur talent au profit du commerce.

Culture  

La culture brakiri est essentiellement tournée vers le commerce.

Toute chose est gérée par l'économie, pour faire des affaires.

Pour un Brakiri, les vertues permières sont le succès, l'argent et le confort.

Pour les Brakiris, une comète est un très mauvais présage.
L'affront le plus grave que l'on puisse faire à un Brakiri est de parler de comète devant lui.
Un tel acte démontre l'intention de la personne de tuer le Brakiri, mais aussi sa famille.


Religion  

Les Brakiris ont plusieurs religions, et la plus importantes est celle de Derchalia.

Les Brakiris vénèrent également la venue tous les 200 ans de la seule comète de leur système solaire par des festivités connues sous le nom du Jour des Morts.

Des cérémonies appropriées permettraient de rencontrer des morts pendant toute la nuit que durent les festivités.


Gouvernement  

Le gouvernement Brakiri se nomme le Krona.

Il est composé d'environs 500 représentants des plus grosses sociétés de leurs systèmes.

La Ligue des Mondes Non-Alignés est une organisation regroupant tous les peuples extra-terrestres qui ne sont pas assez importants pour représenter une voix au Conseil de Babylon 5. Ces peuples sont souvent moins avancé technologiquement que les cinq gouvernements principaux (les Vorlon, les Minbaris, les Centauris, les Humains et les Narns).

Lors des votes du Conseil où elle est conviée, la Ligue représente une voix, alors que les cinq grands gouvernements en représentent chacun une. La Ligue peut choisir lequel de ses membres la représentera dans les conflits : par exemple, l'ambassadeur de la délégation Abbai sur Babylon 5 fut élue représentante de la Ligue dans l'affaire "Jha'Dur".

La Ligue est alliée à l'Alliance Terrienne depuis que celle-ci est intervenue lors de l'invasion Dilgar en 2230.


La Ligue des Mondes non alignés

Technologie  

Les sociétés Brakiri ont leur propre armée, chacune avec son propre style d'organisation.

Celle des Ly-Nakir est plus traditionnellement naval, avec à la fois des officiers et des soldats, alors que les Ak-Habil préfère une seule échelle de grade comportant 19 niveaux ( avec aucune distinction entre les soldats et les officiers ).

Les pri-wakat, qui sont peut être les meilleurs troupes au sol de la ligue Brakiri, ont trois échelles, une pour les officiers, une pour les soldats et une pour les mercenaires.

Les Imrehsa, pour leur part, sont essentiellement des civils et n'ont pas besoin de grades. ( leurs vaisseaux sont dirigés par des commandants et leurs personnels )

La plupart des vaisseaux Brakiri sont construits par les Ak-habil et les Ly-nakir, et ce sont principalement les vaisseaux décrits ci après.

Un petit nombre de vaisseaux sont construits par les Pri-wakat, mais tous dans le but de transporter et de débarquer des forces au sol et de les approvisionner.

Un très petit nombre de vaisseaux de très haute technologie sont Imrehsa, et ils sont souvent utilisés comme banc d'essai pour les nouvelles technologies.

Une partie de ces flottes forment une force de réserve utilisée en cas d'événement d'alerte maximale.

Les Brakiri possèdent un très grande variété de types de vaisseaux et de modules, principalement à cause de la nature de leur gouvernement.

Chacune des sociétés Brakiri fabriquent généralement ses propres vaisseaux et échangent rarement leur plan avec les autres.


Histoire  

Civilisation primitive (-XXXX av JC-1699 ap JC)

La planète Brakiri a toujours été un monde sec et aride, dont la population était centrée sur des ressources limitées en eau.

Pendant l'Age de Bronze de Brakiri, différents clans établirent des états-cités autour de ces points d'eau afin d'en interdire l'accès aux clans rivaux.

La principale masse d'eau se situait dans l'hémisphère nord et le clan le plus important au nord était un group patriarcal connu sous le nom de Kronate. Forts de leur population bien plus importante, les Kronate purent étendre son influence sur les régions avoisinantes.

Au fur et à mesure, ils finirent par dominer d'importantes parties de l'hémisphère nord.

Une fois le nord sécurisé, les Kronate se tournèrent vers le sud mais ils tombèrent sur un empire imposant et légèrement plus avancé technologiquement.

Les rencontres initiales se résumaient à des raids sporadiques sur les frontières de chaque empire mais très vite dégénérèrent en guerre ouverte.

Pratiquement 150 ans de bain de sang s'écoulèrent avant que la guerre ne se termine dans une paix fragile.

La paix consistait en un peu plus qu'une pause où chacun des camps pansait ses blessures et attendait patiemment la prochaine offensive.

Au total, 100 ans s'écoulèrent avant que la seconde guerre n'éclate avec une série de raids par les parties du sud.

Les Kronate répondirent avec la ferme intention d'anéantir l'empire du sud et lancèrent une offensive de masse.

Plus de deux siècles passèrent alors que chacun combattait pour la victoire finale.

A la fin, les 2 parties ne furent plus capable de financer la guerre.

Une paix durable put enfin être trouvée lorsque les Kronate acceptèrent de s'associer aux dirigeants du sud pour former un unique corps dirigeant.

Beaucoup d'états cités du sud et du nord se rebellèrent et s'éloignèrent des nouveau Kronate.

Au départ, le nouveau gouvernement fut incapable d'empêcher cela, mais parvint avec le temps à réintégrer chaque cité à force de négociations ou par la force des armes.

Le nouveau Kronate dominait maintenant la totalité de Brakir, bien que ce règne fut plus sur le papier que dans les faits pour un pourcentage important de ce monde.

Néanmoins, Brakiri entra dans un âge d'or avec un renouveau des arts de la philosophie et de la religion.

Malheureusement, l'Empire Kronate était bien trop grand pour pouvoir maintenir sa cohésion.

En moins de 2 siècles, il s'effondra sous son propre poids.

Plusieurs gouverneurs régionaux se rebellèrent et formèrent leur propre royaume, comme ce fut le cas pour la chute de l'Empire romain sur Terre.

La guerre éclata tandis que le Kronate et plusieurs autres chefs en puissance tentaient d'asseoir ou de rasseoir leur pouvoir.

Le Lion Frappe (1700-1974 ap JC)

L'un des plus célèbres astronomes Brakiri nota l'arrivée des Centauri alors qu'il observait le ciel.

Dans les faits, la conquête de Brakiri se réduisit à l'atterrissage Centauri, l'établissement d'un série de bases et la destruction de quiconque s'approchait.

Une fois retranché, les Centauri s'auto-proclamèrent dieux du ciel et décidèrent que les Brakiri leur devaient une totale obéissance

Les premières tentatives militaires par diverse factions Brakiri ne parvinrent pas à distraire les Centauri de leurs occupations ou la construction d'un point de saut permanent.

L'achèvement de ce dernier marque le départ de la force d'occupation et l'arrivée de la maison Centauri de Torra.

Avec le nouveau gouverneur planétaire de Brakir arriva une partie de la flotte de la maison Torra ainsi qu'une petite partie de ses suivants.

Manquant cruellement de main d'oeuvre, le gouverneur décida sur le champs d'ajouter plusieurs Brakiris à la ménagerie de ses servants et travailleurs manuel.

Plusieurs mois plus tard, de nouveaux citoyens Centauri arrivèrent et fondèrent la première cité Centauri.

Ils étaient principalement constitués de magasiniers et de techniciens chargés d'établir des cités plus modernes et plus solides.

Ils puisèrent leur main d'oeuvre dans la population Brakiri sans se soucier de leur santé et leur bien être.

La majorité des nouvelles cités Centauri furent établies près des pôles qui offraient un climat plus clément pour le nombre croissant de citoyens Centauri.

Plusieurs petites usines furent également construites en orbite et en surface.

Elles aidaient à la mise en place d'opérations minières sans cesse plus importantes tant en surface que sur les astéroïdes.

En 1775, le dernier apport majeur de population Centauri arriva. Ils étaient pratiquement tous de la maison Torra et de ses maisons affiliées.

Une exploitation minière dévastatrice fut menée sur la surface sans prendre en considération pour l'écologie de la planète.

Des Brakiri étaient expulsés sans distinction pour faciliter les opérations Centauri. Des clans entiers furent embrigadés dans pour travailler dans les mines et les centres de traitement.

Beaucoup de Brakiri se retirèrent vers les zones équatoriales dans l'espoir d'échapper à l'attention Centauri.

Ceux qui parvinrent à s'échapper tombèrent sur un petit complexe de recherche caché prés de l'équateur de Brakir.
Sa position était inhabituelle étant donné la tendance à éviter les climats trop chauds des Centauri.
Peu de Centauri s'y aventuraient et il devint vite clair qu'aucun ravitaillement régulier n'avait lieu.
Beaucoup de Brakiris commencèrent à suspecter que la maison Torra cachait cet endroit aux autres Centauri.

En 1825, les conditions d'exploitation minière dans les champs d'astéroïdes s'étaient détériorées au point que les accidents tuaient régulièrement des travailleurs Centauri.

Les délais qui en découlaient menacèrent rapidement les chances d'atteindre les quotas miniers de la République.

Le gouverneur Torra fut contraint de promulguer une politique où les Brakiris seraient utilisés pour les opérations à hauts risques.

Des "volontaires" Brakiri suivirent donc une formation sommaire à l'espace et furent envoyés sur les mines.
Certains de ces ouvriers spécialisés formèrent un groupe parallèle.

Ils étaient dirigés par plusieurs des chefs de clans des cités état les plus importantes et initièrent un effort concerté pour acquérir la technologie Centauri en secret.

Les premiers succès furent limités tant il était difficile de passer la sécurité Centauri.

Le but ultime était de pénétrer le centre de recherche caché à l'équateur qui avait poursuivi sa croissance.
La plus grosse partie de sa croissance était souterraine et plusieurs Brakiri étaient utilisés comme esclaves sur ce site pour cette tâche.

Dans leur première opération de grande envergure, le mouvement parallèle écrasa délibérément une navette Centauri après que les travailleurs Brakiri avaient neutralisé le pilote et les gardes.

Plusieurs échantillons technologiques importants résistèrent au crash et furent emmenés à l'abri pour étude.
Plusieurs années plus tard, il réussirent leur premier piratage après avoir accédé à une base de données sur des recherches de pointe.
Malheureusement, la base de données ne contenait aucune information concernant les technologies militaires.

Le Lion endormi s'affaisse (1975-2049)

En 1975, la population Centauri entama un déclin régulier initié par l'environnement défaillant de la planète.

200 ans d'exploitation minière massive avaient endommagé le fragile équilibre de la planète desséchée.

Les déserts du sud commencèrent à s'étendre, recouvrant des mines abandonnées.
L'exode se précipita 25 ans plus tard avec la rumeur d'une guerre de l'autre coté de la République.

La maison Torra exprima ouvertement son mécontentement face à la taxation qui ne cessait de grimper.

Finalement, il advint que les navires de la Marine Royal cessent de s'arrêter sur Brakir pour ne laisser que les seuls navires de la maison Torra.

Bientôt, les seuls Centauri restants furent de la maison Torra.
Un pourcentage important de la planète fut abandonné aux Brakiri.

Des cités entières, des mines et des usines furent abandonnées par les Centauri et finalement examinées par les Brakiris.

En 2040, une force d'assaut importante de la Marine Royale pénétra le système.

Ils accusèrent la maison Torra e conspiration contre l'Empereur.

Par décret, la maison Torra était déchue de sa position et le gouverneur fut arrêté.

De plus, suite à des pressions politiques et économiques dans la République, la colonie fut abandonnée.

La Marine Royale évacua rapidement tous les citoyens et entreprit la destruction systématique de toutes les technologies avancées.

Le mouvement parallèle tenta de préserver autant que faire se peut.

Par bonheur, l'installation de recherche secrète échappa à la destruction permettant à un petit clan qui comprenait beaucoup des ouvriers exploités sur le site de prendre le contrôle de la base intacte.
Quelques scientifiques Centauri furent également capturés.

Après avoir fini son nettoyage, la Marine se retira en désactivant le point de saut.
En partant, elle détruisit la majeur partie des installations orbitales.

Brakir était libre.

Un nouveau départ (2050-2059)

La nouvelle liberté de Brakir se changea très vite en conflit ouvert tandis que des intérêts Brakiri divergents se disputaient des cités et des usines Centauri.

Avec le temps, les plus modérés parvinrent à convaincre les autres que les Centauri ou une autre race pouvaient très bien revenir.

Il y avait également l'état écologique désastreux de la planète.
Un nouveau gouvernement fut rapidement formé basé sur le Patriarcat Kronate qui régnait avant les Centauri.

Le nouveau gouvernement parvint à mobiliser la population pour maximiser la productivité.

Les objectifs premiers étaient d'accéder aux secrets de toutes les technologies Centauri disponibles, de réparer l'écosystème endommagé et d'établir une force militaire capable d'éviter toute nouvelle mise en esclavage.

C'était une proposition ambitieuse.
La mobilisation se fit rapidement autour des cités Centauri restantes.

Suite à l'occupation Centauri, les clans d'origine avaient été complètement mélangés.
Plutôt que de retourner au titre de clans, plusieurs des groupes de cités se désignèrent comme des compagnies.

Bien qu'étant un concept Centauri à l'origine, le mot semblait comprendre les moyens de production par lesquels les Brakiris pouvaient parvenir aux objectifs qu'ils s'étaient fixés.

Au départ, les succès furent importants et rapides, mais il devint rapidement évident que les nouvelles sociétés passaient bien trop de temps à se disputer le secret d'une même technologie gaspillant donc du temps et des ressources.

L'exemple le plus frappant fut celui de la Ly-Nakir au sud et de Ak-Habil au nord.
Toutes deux se disputaient la course à l'espace.

Le Kronate, appuyé par d'autres compagnies, contactèrent les 2 compagnies et leur demanda de mettre de côté leurs différends.

Les 2 compagnies cédèrent à la pression et acceptèrent tout au moins publiquement.

Plusieurs mois plus tard, le premier acte d'espionnage industriel eut lieu.

L'idée devint populaire entraînant la disparition de compagnies dans des sabotages, des vols ou des raids.

Le Kronate mit en place une nouvelle compagnie, Pri-Wakat, qui tenait le rôle de force de sécurité et d'action du gouvernement et ne devait répondre qu'au corps dirigeant.

La nouvelle organisation se mit vite en place et réduisit rapidement les activités agressives des compagnies sans pour autant y mettre un terme.

En 2057,Ak-Habil et Ly-Naki lancèrent le premier vol habité en orbite.

Les missions suivantes arrivèrent bientôt au point de saut Centauri.

La coopération en les 2 sociétés se termina bientôt lorsqu'elles se disputèrent le droit de l'étudier.

Le Kronate tenta à nouveau de s'interposer mais ne parvint pas cette fois à régler l'affaire.

Il échut aux autres compagnies qui soutenaient un camp ou l'autre d'arriver à un accord.
Le compromis trouvé donna le contrôle du point de saut à l'Ak-Habil en échange de quoi la Ly-Nakir avait le prestigieux rôle de sauver la planète.

Depuis le départ des Centauri, la planète souffrait de sécheresses de plus en plus longue et les déserts s'étendaient comme jamais.

La planète avait besoin d'eau en grandes quantités.
Les scientifiques déterminèrent que la solution résidait dans les grands champs de glace qui existaient sur de nombreux astéroïdes autour de Brakir et Ly-Nakir écopa de la tache de mise en place d'un système d'exploitation et de transport de l'eau.

Les Brakiri ont utilisé le voyage spatial simplement comme un moyen pour se procurer plus d'eau pour leur peuple.

Dans ce but, les clans commencèrent à être impliqués dans une "course à l'espace" qui aboutit au transport de glace des planètes extérieures vers leur monde, Brakos.

Les divers clans qui composaient leur gouvernement n'avait de cesse de se quereller et de rentrer en compétition pour réaliser ces objectifs, ce qui les a, au final, probablement en partie rendus possibles.

L'arrivée d'eau supplémentaire a fini par transformer Brakos en une planète plus confortable où il fait bon vivre.

La Krona et le Grand Saut (2060-2164)

Suite à son échec dans la résolution du conflit sur le point de saut, le pouvoir du Kronate commence à décliner tandis qu'il est discrédité par l'indécision et la corruption.

Pri-Wakat, la compagnie créée par le Kronate se redéveloppa comme une firme spécialisée dans la sécurité et les opérations spéciales traitant directement avec les compagnies plutôt qu'avec le Kronate lui même.

Finalement, le Kronate fut forcé à la dissolution.
Un nouveau corps dirigeant fut formé à partir des membres des compagnies.
Il fut appelé Krona en référence à son prédécesseur.

Les clans Brakiri avaient été contraints de créer différentes sociétés afin d'atteindre l'espace, et ces compagnies ne disparurent pas simplement parce que la course était finie.

Au lieu de cela, elle s'organisèrent en un conseil géant connu sous le nom de Krona composé d'environs 500 représentants des plus grosses sociétés de leur planète, actuellement de leur systèmes.

La Krona finit par acquérir une vie propre et supplanta très vite les gouvernements de clan, devenant finalement de facto le "dirigeant" du peuple Brakiri.

Même la religion, qui représentait jusqu'alors une part importante de la vie Brakiri, perdit de sa stature pour devenir un outil de ce nouveau gouvernement.

Après avoir sécurisé son pouvoir, la Krona s'attela à créer un système qui devait à la fois maximiser le profit et transformer Brakos en plaque tournante économique de la Galaxie.

Ils n'obtinrent qu'un succès partiel. Malgré de nombreux efforts, la plupart des compagnies furent incapables d'attirer des investisseurs étrangers sur leur monde. De plus, seule la Krona et son élite étaient en fait les seuls à bénéficier de n'importe quel profit important.

La promotion devint impossible, laissant des classes inférieures et moyennes stagnantes et insatisfaites.

Tout ceci résulta dans la formation des Fraternités connues sous le nom de Chadis.

A la limite de la légalité, beaucoup sont des organisations criminelles ressemblant à la mafia. Souvent, elles étaient formées dans le prolongement des anciens clans datant d'avant la Krona, et possèdent donc des liens plus forts que les simples relations d'affaire.

Toutefois, elles ont toutes des objectifs similaires à ceux de n'importe quel Brakiri:
l'amélioration du standard social, l'acquisition de richesses, le profit, la création de soutien et de confort pour la famille.

L'une des premières compagnies à louer les services de la Pri-Wakat fut une petite compagnie technologique connue sous le nom de Im-Resha.

Restreinte et méconnue à l'origine, elle avait récemment fusionné avec une série d'autres firmes.

Les biens d'Im-Resha comprenaient notamment la base secrète Centauri capturée sur l'équateur.
A partir de ce moment, Im-Resha parvint à préserver ses secrets grâce au dernier cri de la technologie en matière de sécurité.

Ly-Nakir loua également les services de la Pri-Wakat tandis qu'elle établissait l'opération d'exploitation de la glace.

Le premier chargement de glace arriva un an plus en grand pompe.

Sa livraison gagna beaucoup de prestige à la Ly-Nakir.
Toutefois, l'année suivante, une série d'accidents mit un frein aux opérations.

Ly-Nakir craignant sans pouvoir le prouver un sabotage mit en place une série de satellites de défense créés par Pri-Wakat autour de ses sites d'exploitation.

En 2080, Ab-Hakil annonça qu'ils avaient trouvé le principe de fonctionnement du point de saut et la possibilité de le réactiver.

Dans une réunion d'urgence, la Krona décida de retarder l'activation jusqu'à une meilleure compréhension de la technologie.
Cela permettrait également de renforcer les défenses.

5 ans plus tard, Im-Resha stupéfia tout le monde en annonçant le développement de la gravité artificielle.

En fait, cette technologie était disponible depuis pas mal de temps volée directement dans le centre de recherche.
Toutefois, Im-Resha retarda l'annonce jusqu'à ce qu'elle comprenne complètement cette technologie.

Rapidement, Im-Resha poursuivit en annonçant qu'ils travaillaient sur un système d'armes inédit complètement différent de celui des Centauri, bien qu'encore une fois ce système soit à la base le fruit de recherche initiées dans le centre de recherche par les Centauri.

Cela prit années avant que le système d'armement à impulsion de gravitons, basé sur la technologie gravitationnelle, ne fut au point.

Plusieurs copies furent vendus aux principales compagnies avec l'engagement de Pri-Wakat de construire ces armes sous licence.

Avec les opérations d'exploitation glacières complètement opérationnelles, Ly-Nakir s'orienta vers d'autres secteurs d'activité.

Après les annonces de l'Im-Resha sur l'armement et celles de Ab-Hakil sur le point de saut, ils décidèrent que le recherche en armement pouvait être extrêmement lucrative.

Très vite, Ly-Nakir acheta plusieurs canons gravifiques et commença à faire du rétro-engeenering.

En 2015, Ak-Habil renforça sa première annonce concernant le point de saut en affirmant que le développement conceptuel du premier moteur à saut était terminé.

Ils déposa devant Krona la requête d'ouvrir le point de saut afin de pouvoir lancer ses recherches sur l'hyperespace.

La permission fut accordée et le point de saut fut activé pendant de courtes périodes ce qui confirma l'existence d'une série de sites de navigation potentiels.

Le premier vol habité à pénétrer et sortir de l'hyperespace eut lieu 2 ans plus tard.
La Krona continua à limiter l'exploration, de crainte d'attirer l'attention des Centauri ou de toute autre race hostile sur Brakir.

Avec la majorité de son infrastructure dédiée à l'exploitation de la glace, Ly-Nakir décida de développer un petit chasseur identique à ceux utilisés par les Centauri.

Les nouveaux chasseurs seraient équipés avec une nouvelle version allégée du canon gravifique.
Plusieurs cargos à glaces furent également transformés en transporteur de fortune pour améliorer le développement des opérations des chasseurs.

Lorsque le nouveau chasseur fut finalement rendu public, Im-Resha parvint très vite à la conclusion que le canon gravifique léger était basé sur leur propre canon gravifique standard.

Ils réclamèrent des compensations mais Ly-Nakir refusa affirmant qu'ils avaient autant que tout autre le droit développer des armes et de sécuriser Brakir.

Im-Resha amena l'affaire devant la Krona mais finit par abandonner sa plainte lorsque des questions à propos de ses propres recherches furent soulevées.

Le premier contact avec une race extra solaire non Centauri eut lieu quelques années après le début de l'exploration de l'hyperespace.

La nouvelle race connue comme les Abbai, fit très vite des mouvements en faveur de négociations pour une coexistence pacifique.

Les intentions pacifiques des Abbai, en contraste complet avec les Centauri, initièrent une série de traités commerciaux fructueux.

Les Abbai signalèrent également qu'ils avaient eu quelques accrochages avec les Centauri et recommandèrent une défense assidue.

Pendant les années qui suivirent, les Brakiri prirent ce conseil en considération développement de nouveaux systèmes de défenses et colonisant plusieurs autres mondes.

Dans l'ensemble, la société Brakiri est similaire à celle qui existait sur Terre 300 ans ans avant la guerre des Ombres.

Ces similarités ne sont pas que le simple fruit du hasard.

Alors que les Brakiri exploraient l'espace, ils captèrent d'anciens programmes radiophoniques et télévisuels de la Terre et incorporèrent beaucoup de ce qu'ils virent dans leur propre société. (Beaucoup de Chadis sont modelées à partir d'organisation terriennes particulières telles que la Mafia, les mystérieux Illuminati, la CIA, ou l'IRA)

A cause de cela, ils considéraient les Humains comme amicaux avant même de les rencontrer et étaient prêts à signer des traités de non agression et de libre échange dès que ce contact fut établi.

Les Brakiri rejoignirent la Ligue des Mondes Non Alignés par peur des Centauri qui commençaient à réunir des flottes sur leur frontière commune. La menace passée, les Brakiri retournèrent à leur occupations affairistes, estimant la Ligue inutile à présent.

Seule la prévoyance de Limak Brocat, alors ambassadeur à la Ligue, préserva leur statut de membre intact (bien que pratiquement inactif).

Lorsque l'invasion Dilgar débuta en 2230, les Brakiris furent parmi les premiers attaqués.

Si la Ligue ne s'était pas reformée et n'avait pas bougé pour défendre Brakos durant les premiers jours de combat, les Dilgar auraient bien pu très facilement conquérir ce mode, et à partir de là auraient même pu battre toute la Ligue.

Après que l'invasion fut repoussée, les Brakiri firent appel au soutien de leur alliés de l'Alliance Terrienne et peu après, les humains intervinrent dans la guerre au nom de la Ligue.
(Qu'il s'agisse d'une conséquence des exigences Brakiri, des peurs de l'Alliance Terrienne d'une race nouvelle et agressive à ses frontières ou d'autres facteurs est toujours sujet à débats)

Après la Guerre Dilgar, certaines des sociétés Brakiri concevoir à voir la nécessité (et le profit) de construire des vaisseaux de guerre.

Avec la formation de la Krona, la guerre (et ses instruments) étaient devenus illégale sur Brakos; toutefois, la Krona elle-même autorisa la construction de vaisseaux de guerre et le développement des technologies militaires, tant que ceux ci servaient à la défense du peuple Brakiri dans son entier.

Ce que beaucoup parmi la Krona ignoraient est que plusieurs des principales sociétés étaient déjà bien avancées dans la collection et le développement de telles technologies, et libérées de la nécessité du secret, elle purent produire des vaisseaux et des armes à une cadence infernale.

Le Conglomérat Ak-Habil concentra son effort sur la construction navale et put ainsi concevoir bon nombre de plans de qualité, dont le croiseur Avioki.

Ils développèrent également un certain nombre de système non dédiés au combat qui rendirent le voyage spatial de longue durée possible, tels que les recycleurs d'air, les systèmes de communication interne, des logiciels et autres appareils du même genre.

Les Industries Ly-Nakir, une société agressive, s'investirent beaucoup moins sur le développement de la construction navale et des armes mais bizarrement se montra parfaitement capable de se maintenir à la pointe de la technologie.

Il devint bientôt de notoriété qu'ils avaient concentré leurs efforts sur l"espionnage industriel.

Cette tendance s'étendit bien au delà de Brakos, leur permettant d'acquérir d'autres technologies telles que les senseurs, les chasseurs et boucliers d'autres races.

Contrairement a l'Ak-Habil, ils utilisent des boucliers gravifiques sur leurs vaisseaux, les considérant comme la marque d'honneur de leur succès passés.

Ils ont également tendance à préférer les chasseurs par rapport aux vaisseaux lourds.

Les Ly-Nakir sont en compétition acharnée avec les Ak-Habil et les 2 ont la réputation de combattre ouvertement si pense qu'un avantage peut être obtenu pour celui qui aura le dessus.

Les Pri-Wakat concepts et solutions militaires s'attelèrent à produire des forces au sol et des vaisseaux de qualité et y sont en grande partie parvenus.

Alors que les vaisseaux spatiaux Brakiri ne sont pas encore au niveau de race majeures telles que l'Alliance Terrienne, les troupes des Pri-Wakat les surpassent en compétence et en équipement.

Le gros des troupes vient des Chadis (en prenant garde à ne pas mélangés des membres de fraternités différentes) mais aussi des membres insatisfaits des classes inférieures et moyennes qui veulent simplement échappé au train train quotidien.

Les vaisseaux Pri-Wakat sont conçus pour transporter troupes et matériel ou pour les soutenir au sol et sont donc équipés de manière légère.

Toutefois, dans l'éventualité d'une attaque, ils sont défendus avec les meilleurs blindage et boucliers disponibles.

Les Technologies Im-Resha se sont concentrées uniquement sur l'armement et son amélioration, se procurant des vaisseaux par achat ou échange auprès des Ak-Habil ou des Ly-Nakir pour ensuite expérimenter de nouveaux prototypes grandement améliorés basés sur ces coques.

Utilisant des exemplaires des boucliers gravitons Abbai volés par les Ly-Nakir puis achetés par la suite, les Im-Resha ont réussi à étendre la technologie des gravitons à de nombreux types d'armes, telles que les systèmes anti-gravité ou les moteurs magnéto-gravifiques, qu'ils fournirent alors aux autres compagnies pour une production de masse.

Les trois autres dépendent maintenant complètement des Im-Resha pour la maintenance de ces armes et autres technologies.

Ils ont également fait d'autres progrès substantiels qu'ils n'ont pas encore vendus, les gardant comme atout.

Alors que leurs vaisseaux sont peu nombreux, ces progrès en font des combattants très puissants.

Malgré la compétition entre d'autres compagnies et celles-ci, une flotte Brakiri fut bientôt créée. Elle était quelque peu hétéroclite avec des croiseurs lourds Ak-Habik, les forces au sol Pri-Wakat, et les rares mais très perfectionnés vaisseaux Im-Resha, plus quelques autres fournis par des concurrents moins actifs.

Bien que peu nombreux et entravés par leur compagnie d'origines, ces vaisseaux étaient capables de défendre Brakos de tout si ce n'est une attaque massive.

Peu après, la guerre Dilgar, les Brakiri étaient devenus de fervents supporters de la Ligue et acceptèrent même d'autoriser un unique et impartial ambassadeur (de l'Im Resha) pour représenter leur race au Conseil.

Certaines compagnies osent même penser que des changements majeurs dans le gouvernement Brakiri pourraient être dans l'intérêt de la race.

Peut-être qu'un jour ce rêve devindra réalité mais en pour le moment la Krona reste aux commandes.



Babylon 5 le jeu en ligne ©2002-2015 Skyvador and Friends - Tous droits réservés - Règlement et mentions légales